Dans sa volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout comme pour réduire la dépendance énergétique de la France, le gouvernement a interdit l’installation de chauffages au gaz dans les logements neufs depuis janvier 2022. Cependant, on peut se douter que cet effort sera élargi aux autres catégories de logements dans les années qui viennent. Il convient donc de se pencher sur le sujet des alternatives au chauffage au gaz bien en avance ! 

radiateur à eau dans maison

Interdiction du chauffage au gaz : les alternatives électriques 

L’électricité est souvent considérée en première lorsque l’on cherche une autre option que le gaz comme énergie. En effet, elle a le double avantage d’être l’énergie à la base de très nombreuses innovations en matière de chauffage, et surtout d’être déjà présente dans tous les foyers en France. Passer du gaz à l’électricité comme moyen de chauffage après l’interdiction de celui-ci va également être le moment pour réfléchir au type de chauffage que l’on souhaite chez soi. En effet, si vous aviez un chauffage au gaz, il y a donc de fortes chances pour que celui-ci soit un chauffage central, avec des radiateurs à eau dans toutes les pièces. Si vous souhaitez conserver ce système, soit parce que cela induit très peu de travaux de transition, soit pour le charme que cela peut conférer à un logement, vous pouvez alors équiper votre logement d’une chaudière électrique, qui remplira exactement le même rôle que votre ancien chauffage au gaz. Cependant, ce n’est pas le système le plus économe en énergie, la transition peut donc amener des factures d’électricité d’une importance imprévue. 

Comme alternative à son chauffage au gaz, il existe désormais des chauffages électriques très économes en énergie. Si les radiateurs électriques ont mauvaise presse, les premiers modèles “grille-pain” étant très énergivores, les modèles les plus récents sont eux très peu gourmands. Les nouveaux radiateurs électriques peuvent être assez économes quand on sait les choisir et sont une solution à l’interdiction du chauffage au gaz. Pour remplacer son chauffage au gaz, il faut par exemple éviter les radiateurs électriques à convection et se diriger vers des radiateurs électriques à rayonnement, à inertie ou à double cœur. Les radiateurs à rayonnement vont pouvoir chauffer très vite une pièce, mais seront un peu plus gourmands en énergie. Les radiateurs à inertie vont eux chauffer une plaque de fonte ou d’acier, ou encore de l’eau, matériaux qui vont ensuite redistribuer la chaleur dans le temps de manière très agréable, mais ce sont des radiateurs assez lents au démarrage. Les radiateurs à doubles coeurs sont eux plus chers, mais combinent les technologies de rayonnement et d’inertie. Comme alternative au chauffage au gaz après son interdiction, il y a également les pompes à chaleur. C’est actuellement le moyen de chauffage le plus économe du marché. De plus, les pompes à chaleur, en fonction de leurs modèles, peuvent s’adapter à tous les moyens de chauffage, que cela soit un sol chauffant, un circuit de radiateurs à eau, ou encore de l’air soufflé. Les pompes à chaleur sont assez onéreuses, cependant, leur efficacité énergétique leur permet de dégager des économies sur les factures d’énergie en peu de temps, d’autant plus que les PAC sont éligibles aux aides de l’ADEME.  

champs panneaux solaires sous ciel bleu pour remplacer chauffage gaz

Les autres alternatives au chauffage au gaz

Mis à part l’électricité, il existe également d’autres options comme alternative après l’interdiction du chauffage au gaz. Par exemple, le chauffage grâce à un poêle à bois séduit de plus en plus de foyers. Il existe les poêles traditionnels, qui fonctionnent à l’aide de bûches, mais également de nouveaux modèles qui fonctionnent à partir de granulés de bois. Ceux-ci sont plus simples d’utilisation et peuvent même se décliner en chaudières à granulés, ce qui permet alors de continuer à utiliser son circuit de radiateurs à eau, voire même de brancher la chaudière à un chauffe-eau. Enfin, les panneaux solaires sont une alternative de plus en plus efficace. Il en existe deux types : 

  • Les panneaux photovoltaïques, qui vont produire l’électricité dont vous avez besoin pour faire fonctionner un chauffage électrique. 
  • Les panneaux thermiques, qui vont utiliser l’énergie solaire pour chauffer de l’eau. Celle-ci sera ensuite utilisée dans un circuit d’eau chaude, que cela soit pour des radiateurs ou un sol chauffant, voire même pour vos besoins d’eau chaude sanitaire. Les panneaux solaires thermiques ne sont cependant pas recommandés pour les régions froides. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.